Comment trouver une idée parfaite de tatouage

Autrefois apanage des aristocrates, des marins, des voyous et autres « mauvais garçons », le tatouage s’est très fortement démocratisé depuis une vingtaine d’années. Même voir un collègue de travail arborer une « manchette » n’a absolument plus rien d’exceptionnel en 2018.

Sentiment d’appartenance, revendications, souvenirs ou simple effet de mode, les Français n’ont jamais été autant tatoués de nos jours. Certains chiffres avancent jusqu’à 15% de la population avec de l’encre sous le derme, avec, autre fait marquant, plus de femmes que d’hommes qui orneraient au moins une petite pièce quelque part sur leur corps.

Votre humble serviteur lui-même possède déjà une peau bien bleuie depuis déjà des décennies. J’ai commencé à me faire encrer dans les backstages d’un obscur festival rock, à une époque où les studios de tatouage français se comptaient sur les doigts d’une paire de mains. Et puis après, avec les voyages, des souvenirs se sont accumulés avec toutes ces impressions entre mon derme et mon épiderme.

Je vous livre ici donc quelques conseils sans prétention pour vous aider à trouver une parfaite idée de tatouage, votre idée, celle que vous espérez voir se concrétiser un jour sur votre peau.

tatouages féminins

Les choses importantes à savoir avant de se faire tatouer

Un tatouage est définitif

Cela peut paraitre idiot mais bon nombre de personnes oublient qu’un tatouage reste à vie sous la peau. Quand on se fait tatouer, c’est jusqu’à la mort. C’est tout ce qui fait son charme et renforce son côté « mystique » : vous êtes supposé l’emmener avec vous dans votre cercueil. Il fera partie intégrante de vous, de votre corps, il sera une partie de votre âme.

Et surtout, se faire « détatouer » :

  • est très douloureux. Les méthodes au laser nécessitent de nombreuses séances de torture.
  • coûte extrêmement cher. Et les séances de « détatouage » ne sont pas remboursées par l’assurance maladie, fort heureusement. Seules d’éventuelles complications médicales peuvent être prises en charge.
  • n’est jamais parfait. Cela vous laissera au mieux une petite marque discrète, et au pire une très vilaine cicatrice.

Soyez donc sûr de ce que vous voulez, ne vous engagez pas sur un coup de tête.

Homme tatoué

Pour un vrai bon tattoo, il faut y mettre le prix

Cela peut paraitre idiot mais comme toute peine mérite salaire, le tatouage n’est évidemment pas gratuit. Et surtout, ne soyez pas regardant sur le prix. Bien entendu, méfiez-vous des prix trop bas et des prix trop élevés, mais n’oubliez pas que « vous achetez un talent et une œuvre » dont vous serez le support, et qui vous suivra jusqu’à la fin de vos jours. Ne faites donc pas la fine bouche si on vous annonce un tarif en centaines voire en milliers d’Euros.

N’oubliez pas que votre tatoueuse ou votre tatoueur a des années d’apprentissage du dermographe, de sa technique et des différents styles artistiques. Le tatoueur est très souvent, mais pas toujours, spécialisé dans un style particulier. Il ou elle a très certainement déjà des centaines ou des milliers de tatouages derrière elle ou lui, et que ses œuvres se baladent gentiment dans la rue alors que vous ne vous en êtes probablement jamais rendu compte.

des Euros dans la tirelire

Et qu’en plus, comme tout commerçant ou prestataire de service, il a un local, du matériel et des charges à payer, voire des salariés. Après, rien ne vous empêche de tenter de négocier, mais personnellement, je n’ai jamais compris à quoi cela servait d’essayer de gratter dix, vingt ou même cent Euros sur quelque chose qui fera partie intégrante de vous-même pour tout le restant de votre vie.

L’hygiène du tatoueur et du tatoué doit être irréprochable

Fort heureusement, la profession de tatoueur s’est structurée depuis vingt ans. Les professionnels sont donc, pour la plupart, parfaitement formés aux techniques de stérilisation. Il ne doit plus exister beaucoup de studios de tatouages sans aiguilles stériles et sans autoclaves pour une asepsie parfaite du matériel. Mais n’hésitez pas non plus à poser les questions à votre tatoueuse ou tatoueur sur ce sujet afin d’être certain que ce qu’on vous imprimera sur la peau sera réalisé dans de parfaites conditions d’hygiène.

Mais l’hygiène du tatoué doit, elle aussi, être parfaite. Votre peau doit être saine avant l’acte du tatouage en lui-même et il faut, surtout dans la phase de cicatrisation, prendre soin de la zone et éviter poussière et autres salissures, portes d’entrée aux microbes et autres germes. De la même manière, ne buvez pas d’alcool la veille d’une séance d’encrage dermique, notamment pour éviter de trop grands saignements.

En bonus, la vidéo rigolote mais très instructive des 5 trucs à connaitre avant de se faire tatouer :

Les principaux critères et conseils pour choisir son tatouage

Les 5 conseils de base donnés par des tatoueurs professionnels

  1. Localisation et position du tatouage : il doit se voir et rester beau en fonction des mouvements.
  2. La taille : on ne fait pas une petite pièce sur une grande zone et vice versa.
  3. Un petit tatouage, ça peut aussi être très compliqué à réaliser, la marge d’erreur est réduite voire absente.
  4. Etre ouvert à la discussion avec son tatoueur et savoir dire non à certaines de ses idées.
  5. Mettre le prix nécessaire : « Un bon tattoo n’est pas au rabais et un tattoo au rabais n’est pas bon. »

Quelques conseils personnels

L’aspect humain du tatouage

Ne pas hésiter à rencontrer plusieurs tatoueuses ou plusieurs tatoueurs. En effet, pour se faire imprimer la peau, c’est d’abord une question humaine, c’est une relation avec quelqu’un avec qui  :

  • vous allez discuter de vos souhaits, de vos exigences et de vos limites.
  • vous allez vous livrer, un peu comme chez le psy diront certains : pourquoi vous faites-vous tatouer ? Quel événement dans votre vie vous amène à faire ce motif ?
  • vous allez montrer votre intimité : vous allez lui montrer certaines parties de votre corps, voire des parties très intimes.
  • vous allez aussi parler argent (voir plus haut).

C’est donc une question de feeling. Il m’est déjà arrivé de discuter avec un tatoueur dont j’aimais les flashs (ces motifs déjà prêts à être imprimés sous le derme) et le style, et en discutant, je n’ai pas du tout accroché et ai rapidement tourné les talons. Le tatouage, c’est avant tout une relation basée sur la confiance.

Tatoueur en plein travail

Ne pas hésiter à faire des simulations en imprimant le motif sur du papier

N’hésitez pas à imprimer ou faire imprimer le motif que vous souhaitez voir encré sous votre derme, afin de « vous faire une idée » du rendu. A partir de là, vous pouvez déjà poser le motif découpé sur le papier sur votre peau et voir à quoi cela ressemblerait sur vous.

A la suite, vous pouvez aussi utiliser les services d’une imprimerie en ligne pour sortir par exemple une série de cartes de visite où votre motif deviendra alors l’image de marque de votre « personal branding » ! C’est par exemple le choix qu’a fait mon chirurgien dentiste et c’est très original et très réussi. Pour les plus narcissiques d’entre vous, vous pouvez également imprimer une photo grand format de l’œuvre magistrale encrée dans votre dos par exemple (afin de la voir comme les autres la voient) ; ou bien commander en ligne la réalisation d’un calendrier à partir de photos de vos tatouages 😉

Pour les plus geek d’entre vous, il existe également une application pour visualiser votre future œuvre avant de passer à l’acte.

Le style du tatouage

Bien évidemment, qui dit tatouage parfait dit style parfait, et surtout un style adapté à votre personnalité, à l’être humain que vous êtes (NDLR : enfin on l’espère pour vous). Je n’aurais évidemment pas la prétention de répertorier ici tous les styles et leur histoire. Mais sans volonté d’être exhaustif, voici tout de même quelques uns des principaux courants très en vogue.

Le old school

Vous trouverez le style ancien très en vogue dans la marine US d’avant-guerre, avec pour mentor principalement Sailor Jerry. Je ne saurais que trop vous conseiller la lecture la signification des tatouages old school avec de nombreux exemples.

tatouage old school

Le new school

Très inspiré par les comics, sorte de old school customisé.

New School Tattoo

Le tribal

Des lignes souvent épaisses et inspirées de l’art primitif, avec peu de couleur, le tatouage tribal est idéal dans en bas du dos chez la femme, ou alors en bracelet ou en manchette chez l’homme.

tatouage tribal

Le réaliste

Le tatouage réaliste, comme son nom l’indique, donne l’impression qu’il s’agit d’une photo. Une digne représentante : Matilda – Manor of Skin dans le Var dont voici un exemple de travail réalisé :

Tatouage réaliste
© Matilda – Manor Of Skin

Les autres styles de tatouage

  • Le japonais, très coloré et très graphique, il s’agit ici du tatouage pratiqué à l’origine par les Yakuzas, la mafia japonaise.
  • Le biomécanique issu de la science-fiction et de l’univers steampunk
  • Le celtique et le breton, le Triskell reste une valeur sûre quand on vient de Bretagne !
  • Le maori ou polynésien, un style particulier de tribal souvent encore pratiqué à l’ancienne non pas avec un dermographe mais avec une sorte de petit peigne. D’ailleurs, c’est le mot polynésien « tatau » qui a donné son nom au tatouage.
  • Le 3D et le géométrique.
  • Les lettrages ou tatouage calligraphique, le moins esthétique selon moi.
  • Le néo-azteca, comme j’ai pu le voir pratiqué chez Fraktal au Ganesh Studio à Mexico !
  • Le tatouage chicano des gangs latinos de la Californie à la Colombie en passant par les violents gangsters d’Amérique Centrale : un style très particulier et à la symbolique mafieuse, interdit d’en porter … sauf évidemment si vous faites partie de ces gangs !
  • … et tellement d’autres.

Dernier conseil avant de se faire tatouer

On termine ce petit guide sur le tatouage parfait par une notion tellement évidente, mais que certains peuvent oublier grisés par le désir de se faire imprimer de beaux motifs sous le derme :  on choisit aussi son tatouage en fonction de son âge, de son milieu socio-professionnel et de sa localisation.

Pour cela, posez-vous la bonne question : vais-je pouvoir assumer tous les jours mon tatouage ?

Si vous vous faites faire un dos complet et que vous êtes cadre dirigeant et que travaillez en costume ou en tailleur toute la journée, cela ne devrait pas vous poser problème. Mais si vous êtes maitre-nageur(se) à la piscine municipale de Trifouillis-les-Oies, ce ne sera sûrement pas la même chose.

A l’inverse, si vous choisissez un petit tribal sur le haut de la main, le ou la cadre dirigeant(e) sera sans doute bien plus embêté(e) que le ou la maitre-nageur(se) … vous avez saisi l’idée !

Après, bien évidemment si vous êtes complètement asocial, vivez dans un squat et êtes bassiste dans un groupe de black metal à vos heures perdues, aucune de ces considérations ci-dessus ne vous concerna alors 🤘🏻

En guise de conclusion

Maintenant que vous êtes prêt(e) à franchir le pas, n’oubliez pas cette dernière chose : le tatouage est addictif. Après le premier, tout le monde ou presque ressent le besoin de recommencer !

Bon(s) tatouage(s) à toutes et à tous 🙂

Comment trouver une idée parfaite de tatouage
5 (100%) 6 votes

Le plus lu en ce moment sur ce site :

Laissez donc un petit commentaire :