Photos de Fukushima de nos jours

Le reporter Polonais Arkadius Poldniesinski, après les superbes images qu’il avait ramenées de Tchernobyl, part encore une fois dans une No-Go Zone. Quatre ans après la catastrophe de Fukushima, il retourne sur les lieux pour nous montrer la réalité de « l’après ».

Il déclare : « Quand j’ai visité Tchernobyl il y a sept ans, je ne pensais pas qu’un tel désastre puisse se reproduire quelque part. »

Mais c’est arrivé.

Après le tsunami qui a provoqué l’accident nucléaire majeur que l’on connait en mars 2011, près de 160 000 personnes ont dues être évacuées hors de la zone contaminée. Aujourd’hui encore 120 000 personnes n’ont toujours pas pu rentrer chez elles.

au-coeur-de-fukushima-1
20 000 personnes sont chargées de décontaminer le site, les sols contaminés sont enlevés, disposés dans des sacs et stockés dans d’immenses dépotoirs. Ces sacs sont partout et font maintenant partie intégrante du paysage.

au-coeur-de-fukushima-2
Il est toujours interdit de retourner en zone rouge, pourtant certains bravent les interdits, comme Naoto Matsumura à gauche qui n’a pas voulu abandonner ses troupeaux. En revanche, en zone orange, les séjours courts sont autorisés, et les habitants construisent de petites maisons provisoires pour y séjourner comme Youko Nosawa et son mari .
au-coeur-de-fukushima-3
La ville de Namie, toujours dans la No-Go Zone offre une vision d’Apocalypse.
au-coeur-de-fukushima-4
L’école primaire de Namie, abandonnée, illustre la vitesse à laquelle les gens ont dû évacuer, ils ont tout laissé derrière eux, mais aussi la puissance du tremblement de terre.
au-coeur-de-fukushima-5
Même chose à Futaba. La ville est, elle aussi, dans la No-Go Zone, les travaux de décontamination n’ont même pas débuté du fait du taux de radiations beaucoup trop élevé.
au-coeur-de-fukushima-6
Ils ont tout abandonné et tout perdu.

Il y a sept ans le reporter terminait son reportage à Tchernobyl en décrivant une expérience incomparable « silence, manque de cris, de rires, de larmes et le vent en réponse », il terminera celui-ci ainsi « Qu’avons-nous appris depuis ? »

Le reportage entier se trouve ici, il est édifiant.

Photos de Fukushima de nos jours
4.4 (88.57%) 7 votes

Le plus lu en ce moment sur ce site :

Laissez donc un petit commentaire :