Twitter, Facebook, Wikio et moi

Depuis quelque temps, j’avais envie d’écrire un petit truc à ma manière sans véritable fil conducteur, sur ce que l’on nomme le web 2.0 aujourd’hui. Ok le web 2.0 est mort avant même d’être né, et cela s’est d’autant plus aggravé depuis que la crise financière a éclaté, rendant la bulle internet déjà fragile quasiment à l’état de zombie : des services bien pratiques comme Pownce ou Yahoo Live ferment, d’autres comme Google malgré une bonne santé financière licencient. Mais mon discours (si discours il y a ^^ ) n’est pas de parler de cela, je préfère laisser le soin au spécialistes pour cela, ils sont assez nombreux. Comme d’habitide mon post se veut plutôt être un fourre-tout d’idées, de trucs, de machins … de réflexions plus ou moins profondes (plutôt moins d’ailleurs) sur trois services dits web 2.0, (les sus-nommés Twitter, Facebook, Wikio) le tout agrémenté de liens bien évidemment (on ne se refait pas hein ?). Et puis tout cela vient d’un «twitt» de baxxx, alors si vous trouvez que je déblatère un monceau de conneries, adressez-vous à elle directement ^^ Et puis quelques liens à la fin de ce post (je le répète juste pour ceux qui ne suivent pas, oui oui toi au fond de la classe près du radiateur, c’est à toi que je cause ^^ ). Bisous les gens !!

1) TWITTER (le truc pour microbloguer)

Twitter c’est le truc méga supra archi addictif et chronophage. Au début (il ya une éternité), j’avoue : j’étais pas super emballé. Imaginez donc : un service web 2.0 qui te permet de bloguer sur 140 caractères, genre «Kikoulol, je suis en train de faire caca» , «Tro 2 la bal ton dernier méga HTC Touch 2 la mort kitu» … et autres SMS hypertextuels inutiles. Bref, le truc inventé pour raconter ta vie 2.0 à tout le monde. Mais merde OSEF quoi !! Et puis finalement un jour de déprime, j’avais installé le widget flash ici même sur l’ancienne version, le truc super lourd qui, quand en plus Twitter rame (pléonasme ?), te bousille la mise en page et fait fuir tes visiteurs. Et là, j’ai mis le pied dans l’engrenage, le nuit je me réveillais genre « Tiens j’ai envie d’écrire un poème de 140 caractères pour voir » … ok je déconne, c’est pas vrai ^^ mais pas loin.

Et puis finalement, à force de bloguer, on s’intéresse au microblogging, sorte de croisement entre le vrai blog (oui comme ici 🙂 ) et la messagerie instantanée, le tout saupoudré de trucs qui passionnent le geek de base : car au début Twitter, c’est tout moche et puis finalement, on reçoit des messages privés (oulala, je deviens un mec super important, pensez-donc, même Biz Stone t’envoie des messages, ça te gonfle l’égo ça up ) et puis après, on peut l’utiliser depuis son téléphone, depuis son blog ou son site, depuis un lifestream, depuis Facebook … bref c’est LE truc ultime qui te suit presque partout. Un peu comme l’email en fait, tu peux plus t’en passer, tu rêves même la nuit que Barack Obama t’envoie une reply genre @skullpat I need a new computer engineer to work at the White House ^^ Ok Barack n’est pas dans mes followers (if you hear me 😉 ). Bref si vous ne connaissez pas Twitter, je vous le déconseille fortement car il y a addiction mais comme je suis sympa je vais juste vous dresser la liste des trucs et autres machins que j’utilise pour Twitter et qui sont super Saint Patoche (priez pour nous) :

  • Socialthing : LE lifestream (mais toujours en beta et qui déconne depuis une semaine)
  • Twhirl : LE truc indispensable qui fait du bruit
  • Twitterkeys : LE machin totalement inutile (donc indispensable) pour jouer avec ton charset
  • Big Tweet : LE bookmarklet pour faire des grands twitts
  • HelloTxt, PingFM, Netvibes et Twitter Mobile à l’occasion
  • Mon Twitter Chart – Un autre des trucs complètement inutile
  • Twitter Tools – LE machin que j’utilise pour lier ce blog avec Twitter (et ça marche dans les 2 sens)

2) Facebook (le truc où que tu te fais des copains)

Ben là en fait il n’y a rien à dire, tout a déjà été dit. Donc en fait pas de lien, j’utilise ce réseau social tous les jours, je le trouve toujours aussi fun même si maintenant c’est un peu devenu une sorte de MySpace/Skyblog en un peu plus drôle tout de même avec tous ses boulets. C’est tellement populaire que l’on vient de me prévenir sur Twitter que Envoyé Spécial y consacrait un reportage sur les 200.000 nouveaux inscrits quotidiens. Moi j’en ai surtout marre de recevoir du spam et des virus (lien sur génération NT) alors que Facebook peine à payer ses factures d’électricité et cherche toujours son business model ^^ Bref Facebook est un incontournable, moi je l’aime surtout pour son bookmarklet de partage 😉 Les plus assidus des lecteurs de skullpat.com noteront au passage que j’ai enlevé le badge qui me permettait de me faire plein plein de coupaings sur le n°1 des réseaux sociaux !!

3) Wikio (le truc que tu cherches toute ta vie à quoi ça sert)

Wikio c’est une sorte de gigantesque boîte à trucs super bien référencée mais qui t’apporte pas un seul visiteur vu qu’il te pompe ton flux et basta. Le plus drôle, c’est qu’il m’a fallu une année pour y être référencé. Donc un jour, j’ai pris mon crayon virtuel et j’ai écrit à M.Wikio qui a été toujours super aimable mais qui me répondait des trucs supers pas vrais : «Votre flux est pas valide», «Nous avons détecté un problème sur votre site» … etc et puis finalement j’y suis dans ce mix d’agrégateur et de digg-like. Youpi, je fais des bonds jusqu’au plafond. Mais le truc qui fait rire (mais moins que la cigarette qui rend nigaud tout de même) c’est le top blog Wikio, le truc que tout blogueur digne de ce nom dénigre mais en fait se masturbe généreusement tous les premiers de chaque mois (un peu comme les premiers samedi du mois à minuit sur une chaine cryptée française que je ne nommerais pas ^^ ). D’ailleurs ce mois-ci j’ai gagné plus de 600 places (merde je me suis fais dessus  down   ) et ça me fait une belle jambe, merci d’ailleurs à Pingoo pour la nouvelle 🙂 Bref Wikio, c’est bien mais c’est comme le porno, faut pas en abuser !!

Conclusion :

Ben Il n’y en a pas, vous croyez encore à la Vierge vous ?? oO

Du coup, quelques liens à la place d’une conclusion d’un billet foireux voire bancal :

Twitter, Facebook, Wikio et moi
Votez pour cet article

Le plus lu en ce moment sur ce site :

Laissez donc un petit commentaire :