Après l’école le porno

Tiffany Shepherd, une ancienne professeur de biologie du lycée de Port St Lucie en Floride avait été évincée du corps enseignant suite à la diffusion de photos où elle posait en bikini. Cela se passe en 2008. La jeune maman de trois enfants qui est une passionnée de pêche avait pris un deuxième job pour faire face à quelques difficultés financières suite à son récent divorce. Pour ce boulot elle devait simplement servir des boissons et autres repas en maillot sur un bateau. Jusqu’ici rien de bien grave. Elle avait même refusé d’enlever le haut. De plus, elle était payée 600$ pour deux jours de service alors que son salaire d’enseignante lui rapportait la même chose mais en une semaine complète de travail.

Voici les photos.

tiffany shepherd

tiffany shepherd

tiffany shepherd

tiffany shepherd

tiffany shepherd

tiffany shepherd

tiffany shepherd

tiffany shepherd

tiffany shepherd

Comme vous pouvez le constater, les photos de Tiffany Sheperd sont tout de même assez soft. Rien de choquant ni d’incompatible avec un métier de professeur, du moins à mon avis. Ce qui n’a pas été du goût de l’administration du lycée. Bref, l’affaire aurait pu s’arrêter là. Mais cela a pris tellement d’ampleur que la pauvre femme a perdu la garde de deux de ses enfants, s’est vue refuser par deux fois des locations d’appartement et ne savait plus comment faire face car tout travail de prof lui est désormais interdit. Tiffany Shepherd est donc devenue Leah Lust au mois d’août de cette année. Elle a franchi un nouveau cap en devenant actrice de porno. Elle a déjà tourné cinq films. Elle déclare : «je ne suis pas extrêmement fière de cela et pour être honnête je déteste ça car je ne me destinais pas à faire ce job et jamais je ne pensais  un jour à faire un boulot de pouffiasse mais au moins, je travaille dans un milieu professionnel, avec de vrais acteurs où tout le monde est testé en permanence pour les maladies vénériennes.» Et surtout avec tout ce buzz, Tiffany aka Leah risque fort de faire grimper (sans mauvais jeu de mots) l’audience des sites web qui revendent les productions.Voici donc les photos de Leah Lust :

tiffany shepherd

tiffany shepherd

Évidemment, je ne vais pas vous donner d’autres photos ou liens concernant Leah Lust, vous êtes bien assez grand pour trouver les liens par vous-même. Ses films jouent bien sûr dans le registre MILF et le titre le plus évocateur est celui de son premier film, qui se résume à une seule scène, My first sex teacher (Ma première prof d’éducation sexuelle), ça ne s’invente pas. Personnellement, je trouve cette décision très courageuse après tout ce qu’a pu endurer cette femme rejetée par un système faussement puritain. Certainement une « bonne manière » pour Tiffany Shepherd de faire un pied de nez -et accessoirement de gagner beaucoup de brouzoufs – à tout un système qui l’a très largement trainée dans la boue après quelques simples photos en maillots de bains. Et au passage, pour avoir vu quelques extraits des dernières productions de la dame, il est fort à parier que ses films vont se vendre sur la toile et en DVD comme des petits pains, l’industrie du X ayant « récupéré » cette nouvelle star à grand renfort de marketing. Et moi je dis tant mieux quelque part, même si cette histoire et tout ce que cette femme a pu endurer pour en arriver là est assez symptomatique de la « people-isation » et de la sexualisation à outrance de notre société. De plus je pense que les personnes les plus rapides à avoir juger indécentes les photos en bikini sont et/ou seront les premiers à télécharger les vidéos de Tiffany/Leah. CQFD.

Source : NYDailyNews

14 réflexions au sujet de « Après l’école le porno »

  1. Jolie Milf, mais elle aurait pu prendre un pseudo pour bosser dans une autre école non? Mais bon, si elle préfère la bite, c’est son problème.

  2. comme une envie de retourner à l’école moi…. je rigole mais en même temps je me sens chiffonné: fustigez l’humain et délectez vous de le regarder s’enfermer un peu plus encore dans sa misère.

    Ce qui me choque le plus c’est qu’on lui ai retiré la garde de ses enfants, qui auraient dû êtres ses garde-fou.

  3. Mon avis rejoint assez bien le tien youyouk. Moi ce qui me choque c’est cette faux-culerie. Au lycée (et pourtant un lycée bien catho), je me souviens d’une prof qui nous avait montré ses photos de vacances où on la voyait en maillot de bain (ok elle ne servait pas de la bière sur un bateau) et il n’y avait rien de choquant pour la hiérarchie. Pareil pour la prof de sport, quand on avait natation, elle ne plongeait pas toute habillée.

    De plus Tiffany Shepherd quand elle a été virée du bahut, on lui a reproché des absences de 30 jours ce qui était faux ainsi que plein de choses injustifiées. Bref elle a été victime d’un puritanisme de bas étage complètement dégueulasse et maintenant les mêmes personnes doivent bien se régaler de mater ses vidéos X.

  4. Moi ce qui me chiffonne un peu dans l’histoire, c’est la conclusion, la morale finalement et le fait que ce soit repris dans les médias.
    Clairement je condamne le fait que l’école ait réagi de cette manière, c’est totalement hypocrite et injustifié.
    Clairement il est triste que la dame perde la garde de ses enfants.

    M’enfin, il y a tout de même d’autres façons de s’en sortir qu’en faisant du porno. En termes d’estime de soi, elle aurait aussi bien fait de choisir une autre voie. Effectivement c’est un admirable pied de nez à ses détracteurs d’antant, mais finalement elle leur donne du grain à moudre.

    Après j’ai tendance à me méfier des médias et de leurs « scoops » sensationnels qui font vendre. A-t’on à disposition l’ensemble des informations? Rien n’est moins sûr. Si l’histoire est belle est bien telle qu’elle est décrite, il s’agit là d’un formidable exemple de plantage en toute beauté. Certains seront peut être tentés de dire, d’ici quelques années: quand on a pas fait un porno avant 40 ans, on a quand même un peu raté sa vie.

    Bon après, et pour finir sur une note humoristique un peu plus légère, c’est vrai que la dame a de « sérieux atouts » pour sa nouvelle carrière :)

  5. Oui MaC LeW c’est vrai qu’elle aurait sans doute pu faire autre chose que du porno mais c’est apparemment un choix assumé. Personnellement, je ne pense pas du tout que faire du X soit incompatible avec une estime de soi. Mais comme tu dis, on n’ a peut-être pas tout l’ensemble des informations. Affaire à suivre …

  6. En fait, c’est plus le fait que c’est un super mauvais exemple pour les jeunes filles un peu paumées qui trouveraient pas nécessairement leur place dans la société.

    Un choix assumé, certes puisqu’elle accepte de s’exprimer à ce sujet, cela dit, elle dit en substance qu’elle n’est tout de même pas très fière d’en être arrivée là…

    Affaire à suivre, comme tu dis;)

    Et bonne journée!

  7. @ MaC_LeW Oui pas forcément un bon exemple mais bon je crois que des mauvais exemples pour des jeunes filles il y a pire (suffit d’aller sur certains groupe facebook par exemple). Et puis le point de départ de cette histoire est tout de même hallucinant. Quand tu vas en Amérique du Nord, c’est très courant de voir des nanas bosser dans des bikinis-bars (tu paies 4 ou 5 fois plus cher ton combo burger/bière juste pour le plaisir des yeux). Rien ne justifie à mes yeux son éviction du lycée. Mais oui, il subsiste une certaine contradiction dans sa démarche tout de même.

    @ Vincentdidier : Bah fais croquer les photos et on en recause :p

  8. Beaucoup de fric tu rêves. il y en a des millions comme elle.

    ensuite « je ne suis pas extrêmement fière de cela et pour être honnête je déteste ça « ; le metier du X, si on ne le choisit pas est atroce. C’est un coup à perdre toute estime de soi, si, je le répète, on n’a pas fait ce choix. Passons sur sa naiveté sur le fait que ses partenaires sont testés donc safe. tu parles.

    elle dit ceci « “I need money for the appellate court and raise my three kids. I’ve tried everything, every avenue.”
    elle a perdu deux de ses gamins et doit faire appel seul le porno lui rapportera du fric rapidement avant qu’on bousille trop ses gamins en les trimballant d’orphelinats en familles d’accueil minables.

    toute cette histoire est proprement lamentable. et i lest en plus à parier qu’elle va perdre la garde de son dernier gamin.

  9. Effectivement, beaucoup de fric c’est pas certain (j’ai vérifié, tous ses films sont déjà dispo sur les réseaux pirate type P2P et autres stream sites, gage d’un succès médiatique certain). Je pense qu’elle va surtout faire parler d’elle et refaire plutôt des photos comme modèles soft type playmate pour se faire vraiment de l’argent. Ce sera plutôt sa sulfureuse réputation en elle-même qui lui rapportera des brouzoufs.

    Mais même si elle n’aime pas son nouveau métier, elle l’a tout de même choisi. Mais je te rejoins Valérie en ce sens qu’effectivement ce ne sera sans doute pas le meilleur moyen pour récupérer la garde de ses enfants et de garder le dernier bambin. Quoique la loi du $ est tellement importante que finalement le doute reste permis.

    Merci Valérie pour ta réaction :-)

    Si d’autres femmes veulent bien réagir … ?

  10. Drôle d’histoire que voilà quand même… Ou comment le puritanisme et les ligues de vertus vont trouver de quoi alimenter leur haine et leur combat!

    Par contre je ne pense pas qu’il y ait de réelle contradiction dans sa démarche… Juste l’expression d’une impasse et l’espoir d’amasser plus en peu de temps, que ce qu’elle pourrait faire en servant des burgers en bikini, voire topless! L’industrie du X est puissante et surtout les dollars débordent. Il y a fort à parier que dès que l’histoire à fait la une, elle a dû avoir pas mal de producteurs qui ont décroché le téléphone pour allonger le cash… Non! Pas allonger tabatha cash… pfff!! :p

    Je ne sais pas si vous vous rappelez de l’histoire de John Wayne Bobitt qui s’était fait tranché le pénis (oui oui ça ne s’invente pas! Bobitt… Pénis… Un vrai scénar’) par sa petite amie (c’était il y a une dizaine d’années je crois, voire un peu plus)… Lui aussi a été contacté par des producteurs et a tourné au moins un film!! L’industrie du X est friande de ce genre d’histoire qui sont de vraies machines à cash…

    Mais drôle d’histoire quand même…

  11. @ Sarssipius : oui effectivement je me souviens de l’histoire de M.Bobitt qui est « assez » similaire en effet. Le désespoir, l’appât du gain rapide et une certaine notoriété sont peut-être les motivations de Tiffany Shepherd. Affaire à suivre …

    @ luce69 et à tous ceux qui cherchent les films de Tiffany/Leah, voici le lien : LES FILMS SONT ICI

Les commentaires sont fermés.